Interview : Alexis du blog BD Jaime-ca.org

Eric 21 mai 2013 3
Interview : Alexis du blog BD Jaime-ca.org

Aujourd’hui nous inaugurons les interviews de la catégorie BD avec Alexis, un artiste peintre et auteur de bande-dessinée qui a gentiment accepté de nous ouvrir son univers. Sur son blog BD jaime-ca.org, Alexis distille sujets d’actualité et autres phénomènes de société avec humour et second degré mais pas que ! Vous pourrez également découvrir régulièrement ses dernières toiles et même commander une de ses œuvres : profitez-en parce que les prix sont encore très abordables et ça ne saurait durer car cet artiste est promis à un très bel avenir !

Pour en savoir plus : 

Bonjour Alexis ! Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Bonjour m’sieur ! Je m’appelle Alexis, j’ai 20 ans et j’habite près de Metz, ville de tous les vices. Une fois mon bac en poche, j’ai décidé de ne pas poursuivre d’études afin de vivre de ma passion. Je suis désormais peintre, illustrateur, et je réalise de temps en temps des BD que je publie sur mon blog Jaime-ca.org. J’adore donner de l’argent aux associations caritatives, inviter des SDF à manger du lapin chez moi, faire des bisous sur le front des enfants et lire la biographie de Laurent Ruquier.

Quand as-tu commencé à dessiner et quel a été le déclic pour toi ? Est-ce que tu as grandi dans une famille d’artistes ?

Le déclic m’est venu vers 15 ans, lorsqu’un pote m’a ligoté à une chaise pour me forcer à regarder Naruto. N’ayant jamais été attiré par l’univers Manga, je ne pensais pas que je tomberai complètement sous le charme de cette série (et de ses doujinshi). J’ai commencé par recopier certains personnages, mais je me rendais bien compte que je m’y étais mis très tard par rapport à la plupart des dessinateurs qui avaient commencé depuis tout petit.

J’avais tellement envie de rattraper le temps perdu que je me suis inscrit sur des dizaines de forums de dessins. J’y soumettais à la critique mes misérables croquis dans l’objectif de m’améliorer le plus rapidement possible. Ces forums m’ont non-seulement appris à ne jamais être pleinement satisfait de mes créations (ce qui, à mon sens, est un moteur essentiel pour s’améliorer en dessin), mais ils constituaient également une source de motivation inépuisable !

Je n’ai absolument pas grandi dans une famille d’artistes. Lorsque j’étais petit, ma grand-mère peignait quelques natures mortes à la gouache. Elle était extrêmement douée, mais incapable de faire autre chose que des paysages ou des paniers de fruits. Bref, rien de très excitant pour un gamin de 5 ans (ni pour une vieille de 70 ans, après réflexion…).

Whitney Houston : une toile réalisée par Alexis - jaime-ca.org

Whitney Houston : une toile réalisée par Alexis

Parlons un peu de tes BD ! Quand on regarde tes premiers articles en 2009, tu avais plutôt tendance à décrire ton quotidien alors qu’aujourd’hui tu traites plutôt de l’actualité et autres faits de société. Est-ce qu’il s’agit d’une évolution qui t’es venue naturellement ?

A la base, j’ai ouvert mon blog-BD parce que j’étais admiratif de certains grands noms tels que Boulet, Vincent Caut et d’autres mecs qui retranscrivaient leur quotidien en BD. J’avais donc envie de faire un peu comme eux (vous pouvez m’insulter de gros mouton), mais je me suis vite rendu compte que ça ne me correspondait pas, et surtout que je n’apportais absolument rien d’original par rapport à ce qu’il se faisait déjà… Un peu comme tous ceux qui se mettent à faire des podcasts en 2013. Vous voyez les mecs, gardez la pêche, vous n’êtes pas irrécupérables !

Comme mon blog commençait à être suivi par de plus en plus de monde, en particulier par le 15-18 et le 18-25 de jeuxvideo.com (et j’en profite pour leur faire une grosse dédicace, je leur dois beaucoup car ils m’ont énormément soutenu, et me soutiennent encore), je me suis dit qu’il était dommage de gâcher cette petite tribune qui m’était offerte en faisant des BD sans intérêts sur des futilités de mon quotidien qui ne devait pas intéresser grand monde.

C’était l’occasion idéale pour parler de sujets qui me tenaient à cœur, de pointer du doigt certaines injustices qui me débectaient dans la vie de tous les jours et de faire passer certains messages par l’humour. J’ai donc saisi mon stylet et réalisé une BD sur les beaufs. La première d’une longue série.

Est-ce que tu as déjà été édité au format papier ? Ou peut-être as-tu des projets en cours dont tu pourrais nous parler ?

Je n’ai jamais été publié au format papier. On m’a déjà fait quelques propositions (3 éditeurs m’ont contacté si je ne dis pas de bêtise), mais rien de très intéressant. Je ne suis pas contre le fait d’être édité, mais ce n’est pas ma priorité. Pour l’instant, je ne réalise des BD que dans le but de m’amuser, de faire rire et de parler de sujets qui me touchent tout particulièrement.

En revanche, si on élargit votre question aux supports physiques, j’ai déjà réalisé des couvertures de romans, des pochettes d’albums, des affiches, et sûrement d’autres choses que j’ai oubliées.

Ce qui est impressionnant quand on regarde ton travail, c’est que tu es capable de t’approprier pleins de styles différents (comme sur cet article pour présenter un jeu concours). Est-ce compliqué d’aborder plusieurs styles tout en conservant une « patte graphique » propre ?

Je suis encore dans une phase où je travaille essentiellement de façon académique, en mettant un peu le style de côté. Tous les styles de cette BD viennent de créations connues (Wind Waker, Tintin, les 101 Dalmatiens, etc…). Ce n’est pas très difficile de cerner les codes de ces différentes œuvres. La véritable difficulté aurait été d’inventer mon propre style à chaque vignette, mais j’attends encore de me perfectionner sur le plan technique avant de me pencher sérieusement sur le style !

Une illustration du rendu des BD d'Alexis - jaime-ca.org

Une illustration du rendu des BD d’Alexis

Je suis néophyte et j’ai vraiment l’impression que tu n’as aucune limite ! Qu’en est-il réellement ?

Comme je peins sur commande, je reçois parfois des demandes vraiment extrêmes. Sur le coup, je ne m’en sens pas forcément capable. Je me dis « Ok, laisse tomber, t’y arriveras jamais. T’es pas fait pour peindre de toute façon, mets-toi plutôt à la mécanique mec… ».

Mais je finis presque toujours par accepter le défi, et généralement, en prenant mon temps, j’arrive à un résultat qui me satisfait.

Tu as créé ta propre entreprise, comment t’y prends tu pour gérer ta structure en complément de ton travail artistique ? Est-ce que c’est lourd au quotidien ?

Pour tout un tas de raisons, j’ai décidé de fermer mon entreprise. Le nombre de commandes de toiles devenant de plus en plus important, je manquais clairement de temps pour gérer à la fois mon entreprise et la peinture. Arrivé à un certain stade, j’ai dû faire un choix, et j’ai décidé de favoriser mon blog à mon entreprise. C’est un choix que je suis extrêmement heureux d’avoir pris, car il m’a permis de faire des rencontres de dingue, de continuer à faire de la BD, et d’être particulièrement libre et serein. Devenez peintre les mecs, c’est vraiment un chouette métier.

Dernière question insolite cette fois :) Comment fais-tu pour trouver autant de jolis intérieurs d’appartements pour mettre tes toiles en situation ? C’est de l’incrustation sur image ?

Je suis un gros fan d’architecture moderne, j’ai plusieurs sites en favoris qui proposent des centaines de photos d’intérieurs conçus par différents architectes à travers le monde. Généralement, je prends une photo sur un de ces sites, je la modifie, puis j’y incruste mes toiles. C’est aussi simple que ça, même s’il m’arrive (rarement, je vous l’accorde) de prendre certains clichés moi-même !

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions Alexis ! Pour finir voici un exemple des superbes vidéos de « Speed Acrylic Painting » proposées sur sa chaîne Youtube.

Tu as aimé l'article ? Rejoins-nous sur Facebook et Twitter !

3 Commentaires »

  1. Julien
    Julien 21 mai 2013 at 17 h 18 min - Reply

    Je ne connaissais pas mais je suis ravi de découvrir ce blog !
    C’est vraiment excellent, chapeau à l’auteur !

    Je le mets en favoris direct ;)

  2. Benny
    Benny 21 mai 2013 at 17 h 46 min - Reply

    Clair qu’avoir ce talent là, à 20 ans à peine, ça force le respect ! Chapeau l’artiste ! ;)

  3. Sow Ay 24 mai 2013 at 12 h 33 min - Reply

    Je suis son travail depuis un moment ! C’est vraiment un boulot énorme. Et en autodidacte ! Ça motive également !

Laissez un commentaire »