Critique : Apollo 18

Baptiste 6 mars 2013 0
Critique : Apollo 18

Réalisateur : Gonzalo Lopez-Gallego
Acteurs : Warren Christie, Ryan Robbins, Ali Liebert
Genre : Horreur
Année de production : 2011
Date de sortie en France : 5 octobre 2011
Pays de production : États-Unis, Canada
Durée : 1h26
Classification : Interdit – de 12 ans

Et si la mission Apollo 18, officiellement annulée pour raisons budgétaires, était en fait un gros complot de la NASA elle-même pour se protéger des extra-terrestres qui hantent la lune ? Dis comme ça, le postulat de départ fait peur, ce qui est déjà un point positif pour un film d’horreur.

Synopsis : Officiellement, Apollo 17 fut le dernier voyage sur la lune organisé par la Nasa en 1972. La mission Apollo 18, « annulée pour des raisons budgétaires », a en fait eu lieu secrètement l’année suivante. Les images qui en furent rapportées, et qui ont été retrouvées, révèlent une réalité que la NASA essaie de nous cacher depuis 40 ans… C’est pour ça qu’aucun autre astronaute n’y est retourné depuis cette époque.

Affiche du film Apollo 18Tourné à la sauce d’un found-footage, principe qui a fait le bonheur de la franchise Rec ou encore Paranormal Activity, Apollo 18 se veut ambitieux. Ce n’est pas Harvey Weinstein, célèbre producteur, qui dira le contraire. En effet, Harvey Weinstein a lui-même interdit la diffusion du film en avant-première à la presse. Peur de l’échec et des mauvaises critiques ? Voilà qui commence mal pour Apollo 18, film qui se veut criant de vérité malgré un synopsis à la limite du ridicule.

Malgré son côté obsessionnel, Apollo 18 reste un film d’épouvante. L’horreur s’installe petit-à-petit avec dans un premier temps un côté intriguant appréciable. Malheureusement, le réalisateur Gonzalo Lopez-Gallego tient trop la main du spectateur en montrant frontalement ce qui est censé faire peur. Jamais le film ne laisse place à l’horreur telle qu’on la voudrait, mystérieuse mais surtout subtile et insinué. Cela reste tout de même efficace sans pour autant être transcendant car bien que la durée du film soit relativement courte, Apollo 18 traîne en longueur en devenant très vite ennuyant et prévisible. Si le long-métrage devient malheureusement lassant, l’esthétisme du film reste agréable grâce aux images lunaires tournées en studio… un rendu époustouflant ! A tel point que les amateurs des théories du complot ont relancé le débat quant à la véracité des voyages lunaires tant la lune est bien représentée et criante de réalisme. Au-delà de ce point positif, l’aspect technique souffre plus globalement. Les mouvements de caméras donnent parfois la nausée et même si tout est censé se passer sur la lune, cela manque réellement de fluidité.

Si la volonté de Gonzalo Lopez-Gallego était de créer une légende autour de ce point d’Histoire, tout tombe à l’eau tant l’intervention d’Harvey Weinstein est contraire à cette volonté. Alors peut-être qu’Apollo 18 est en réalité un film qui tourne en dérision les conspirationnistes ? Encore loupé, puisque les producteurs ont créé un faux site internet se prenant vraiment (trop) au sérieux où personne ne tombera dans le panneau.

Bande annonce du film Apollo 18

Tu as aimé l'article ? Rejoins-nous sur Facebook et Twitter !

Laissez un commentaire »