Critique : Evil Dead (1981)

Julien 28 avril 2013 0
Critique : Evil Dead (1981)

Réalisateur : Sam Raimi
Acteurs : Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Ted Raimi
Genre : Horreur / Epouvante
Sortie française : 15 octobre 1981
Pays de production : USA
Durée : 1h25
Classification : Interdit aux – de 12 ans

A l’occasion de la sortie du remake de « Evil Dead » le 1er mai 2013, retour sur l’original sorti en 1981. Réalisé par Sam Raimi, dont le talent n’est plus à démontrer après l’excellente trilogie « Spider-Man » ou encore « Jusqu’en Enfer », ce film d’horreur fut son premier long métrage. Je signale tout de suite que la critique ne va pas plaire à tout le monde, car beaucoup de cinéphiles adulent « Evil Dead » et je le conçois, mais ma critique adopte plus un point de vu actuel bien que gardant en tête tout ce qu’a apporté ce film.

Synopsis : Cinq jeunes vacanciers s’installent dans une baraque au cœur d’une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom…

Evil Dead (1981) affiche du filmOn ne va pas se mentir, « Evil Dead » a vieilli… beaucoup vieilli ! Donc si vous le regardez dans l’optique de vous faire quelques frayeurs, il faudra songer à un autre film. Et pourtant, Evil Dead a marqué l’histoire du cinéma d’horreur !

Pourquoi il a marqué l’histoire : Evil Dead va poser toutes les bases du survival (pour les néophytes, le survival est un sous-genre du cinéma d’épouvante-horreur. Il raconte l’histoire d’un groupe se perdant en un lieu hostile et isolé qui va devoir survivre face à des forces surnaturelles / des monstres / des tueurs qui veulent les massacrer) : une cabane dans les bois, des jeunes qui veulent faire la fête (on a tous les stéréotypes des personnages : de la fille idiote, à la peureuse en passant par le gros dur) etc. Dit comme ça, ça parait banal (on en a vu un paquet de navets dans des cabanes en bois non ?) mais à l’époque c’est bien Sam Raimi qui crée le genre qui perdure encore aujourd’hui.

De plus on a des plans très réussis créant vraiment cette atmosphère horrifique (plan à ras du sol dans la forêt donnant l’impression qu’une chose rampe autour de la cabane notamment). Et l’excellente musique appuie encore plus cette atmosphère flippante. Encore une fois ces éléments inspireront toute une génération à venir ! Et plus incroyable encore, Sam Raimi, ce génie en devenir, réussit cette prouesse avec un budget dérisoire de 350 000 dollars !

Alors pourquoi il a mal vieilli : les acteurs sont vraiment très, très mauvais et on a vraiment aucune empathie pour eux, ça suinte de partout (si ça n’était que du sang ça irait mais là c’est carrément abjecte) le tout accompagné par des bruitages tout aussi ragoutants… D’ailleurs, concernant ce dernier point (le sang qui gicle de partout etc), Peter Jackson s’en moque dans sa parodie « Braindead » que je vous conseille fortement !

Autant la musique est réussie, autant les cris stridents constants des protagonistes sont un calvaire pour les oreilles. Tout le long du film on a à faire à des incohérences énormes du genre « vite allons enterrer notre copain mais pas trop près de la maison, allons plutôt à 200 mètres de là dans la sombre forêt » et on ne compte plus les faux-raccords. Beaucoup de scènes et d’effets sont très prévisibles mais elles le sont de notre point de vue d’aujourd’hui. Or c’est bien Sam Raimi qui s’impose comme un génie de la mise en scène et tous ses plans seront réutilisés par la suite d’où cette impression de déjà-vu.

Donc si vous lancez « Evil Dead » dans l’optique de vous faire des frayeurs vous serez déçus. Aujourd’hui c’est plus une comédie horrifique tellement tout est ringard et cliché. Mais gardons tout de même en tête que ce film marqua le film d’horreur (cadre, mise en scène…) et en inspira beaucoup d’autres pour le meilleur mais aussi bien souvent pour le pire ! Une soirée devant ce film avec des bières et des potes devrait vous faire passer un bon moment. Je signale aussi que les deux suites sont du même acabit. Le remake qui sort mercredi en revanche s’annonce bien plus sérieux et bien plus sanglant… A suivre donc.

Trailer du film « Evil Dead » (1981)

Tu as aimé l'article ? Rejoins-nous sur Facebook et Twitter !

Laissez un commentaire »