Critique : Eden Lake

Julien 21 avril 2013 2
Critique : Eden Lake

Réalisateur : James Watkins
Acteurs : Kelly Reilly, Michael Fassbender, Thomas Turgoose
Genre : Horreur
Sortie française : 8 octobre 2008
Pays de production : Royaume-Uni
Durée : 1h30
Classification :  –  16 ans

Jenny est maîtresse d’école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d’un lac. La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d’adolescents bruyants et agressifs qui s’installent avec leur Rottweiler juste à côté d’eux. A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. Grosse erreur !

Affiche du film Eden LakeLe cinéma d’horreur indépendant britannique a entamé son lent déclin il y a bien longtemps. C’est pourtant dans ce cadre qu’arrive Eden Lake en 2008. Réalisé par James Watkins, à qui on doit le plutôt bon « La Dame en Noire », il met en scène Kelly Reilly et Michael Fassebender, bien avant que celui-ci ne soit connu du grand public avec des blockbusters comme « Prometheus » ou « Xmen le commencement » (entres autres).

Tout démarre comme une sympathique comédie romantique où l’on s’attache rapidement à ce jeune couple dont l’amour est bien filmé, ce qui permet au spectateur de se projeter dans les personnages, créant un lien assez fort. Puis tout bascule dans un film d’horreur sidérant et d’autant plus flippant que l’histoire reste tout à fait plausible et pourrait très bien arriver « en vrai ». Le scénario original, écrit par le réalisateur, reste donc loin du surnaturel qui fait aujourd’hui les beaux jours du cinéma d’horreur.

Les deux acteurs sont très bons, très vrais et convaincants. On va vraiment souffrir avec eux au cours de ce survival d’une efficacité redoutable ! Bien qu’il reprenne les codes du genre (course poursuite…), Eden Lake arrive à se démarquer avec un scénario nouveau. On n’a donc aucune impression de déjà vu comme c’est bien souvent le cas dans les survival. Et bien qu’on note quelques incohérences, notamment dans le montage des courses poursuites, on est tellement pris dans cette histoire que ça passe en second plan. Quant à l’interdiction aux moins de 16 ans, elle me parait justifiée, car on assiste quand même à des scènes assez sanglantes bien que le film ne joue pas que sur cela pour installer son climat dérangeant.

Ce film au rythme effréné ne souffre d’aucun temps mort et une tension palpable qui augmente au fur et à mesure de  l’avancée du film s’installe. Il nous met face à une réalité dérangeante,  et s’il n’offre pas de réflexion sur la société actuelle à proprement parlé, il renvoie quand même à quelques questions d’actualité, notamment la violence de groupe, l’ennui et le manque de cadre chez les jeunes etc. Mais encore une fois ce n’est pas le thème du film, bien qu’après coup, si on y réfléchit, on peut se poser ce genre de question.

Le final (que je ne dévoilerai évidemment pas, mais je vous invite (si vous en avez envie) à venir en parler sur le forum) restera longtemps gravé dans les mémoires et on sort du film littéralement abasourdi. Petit bémol cependant, les gens qui ont vu beaucoup de films d’horreur (moi le premier) arriveront à deviner la fin assez aisément. Mais pour les autres cela restera probablement un choc sans précédent. Quoi qu’il en soit, on reste scotché à son fauteuil tout le long du film.

Malgré un faible résultat au box-office français (moins de 100 000 entrées), ce film signe le renouveau du film d’horreur indépendant britannique. Doté d’un duo d’acteurs quasi parfait, pour lequel on est pris de compassion, le film installe une tension d’une rare intensité au cinéma. Bref on ne sort pas indemne de ce survival qui, selon moi, s’inscrit comme le meilleur du genre. A conseiller à tous les fans d’horreur !

Trailer / Bande-annonce du film « Eden Lake »

Tu as aimé l'article ? Rejoins-nous sur Facebook et Twitter !

2 Commentaires »

  1. Shartz 23 avril 2013 at 15 h 49 min - Reply

    Pour avoir vu le film il y a un petit moment maintenant, il est vrai qu’on nous plonge dans un univers très réaliste par la situation. Tout commence par un simple week-end en amoureux et fini dans un bain de sang. Entre temps on se demande qu’est ce qui pousse les gens à en arriver là. Un déchaînement de violence d’un coté et de l’autre l’instinct de survie. On peut je trouve très facilement ce projeter dans la peau de ce couple et se demander ce qu’on aurait fait à leur place.
    Je vous invite à le voir. C’est une très bonne synthèse de film fait par Julien. Depuis j’évite les lacs dans la forêt 😉

  2. Julien
    Julien 23 avril 2013 at 18 h 50 min - Reply

    Le premier commentaire sur une de mes critiques ! Merci ça me fait super plaisir, en plus elle t’a plus apparemment donc c’est parfait 🙂
    C’est clair qu’après ce film on est plutôt hésitant à faire une virée près d’un lac en forêt !
    N’hésite pas à réagir aux autres, même si ça ne va pas dans mon sens, ou à venir en discuter sur le forum !

Laissez un commentaire »