Critique : Goal of the dead (Première et Deuxième mi-temps)

Julien 12 juin 2014 1
Critique : Goal of the dead (Première et Deuxième mi-temps)
  • Première mi-temps
  • Deuxième mi-temps

Goal of the Dead : Première mi-temps

Réalisateur : Benjamin Rocher
Acteurs : Alban Lenoir, Charlie Bruneau, Ahmed Sylla
Genre : Horreur, Comédie
Sortie française : 27 février 2014
Pays de production : France
Durée : 1h10 (Première mi-temps)
Classification : -12 ans

Synopsis : Pour l’Olympique de Paris, aller disputer ce match amical à Capelongue aurait dû être une simple corvée de fin de saison. Personne n’aurait pu anticiper qu’une infection très semblable à la rage allait se propager, et transformer les habitants du petit village en créatures ultra-violentes et hautement contagieuses. Pour Samuel – l’ancienne gloire près de la retraite, Idriss-le prodige arrogant, Coubert – l’entraîneur dépressif, ou Solène – la journaliste ambitieuse, c’est l’heure de l’affrontement le plus important de leur vie.

1164478131-goal-dead-première-mi-tempsC’est aujourd’hui que commence la Coupe du Monde de football et c’est hier qu’est sorti en DVD et Blu-ray le film Goal of the Dead. Alors quoi de mieux que de regarder un film de football, pour bien se préparer et se mettre dans l’ambiance ?

Après la lecture du titre, on s’attend à un n-ième navet zombiesque. En effet, on a presque tout eu en « of the Dead » et dans la majorité des cas ce ne sont pas de franches réussites : Diary of the Dead, Dance of the Dead, Land of the Dead et j’en passe ! Mais avec Goal of the Dead (film français de surcroit), on sent d’entrée qu’on se lance dans un bon gros délire horrifique. Le début prend le temps d’introduire le cadre et ses personnages en ne manquant pas de passer par tous les stéréotypes (bien souvent pas très loin de la réalité) du milieu footballistique : les supporters un peu beaufs, les joueurs au QI d’huitres, les agents qui ne pensent qu’à l’argent. L’origine du virus vient encore appuyer cette critique du football (et du sport en général) puisque c’est en voulant se doper que le virus apparait. Bref ce film de zombie voit plus loin et livre une critique acerbe du monde du foot mais avant tout une critique du supporter ! En effet de supporter à zombie, il n’y a qu’un pas : instinct grégaire, effet de groupes… Est-ce un hasard si une fois devenu zombie, ces supporters se mettent à devenir très vulgaire. De plus le virus ne se propage pas comme dans la plupart des films de zombies, par la morsure mais ici les zombies vomissent sur leurs victimes. Un peu à l’image du supporter qui a un peu trop forcé sur la bouteille et qu’on a tous déjà croisé à la fin d’un match.

Se lance alors le match (pas d’inquiétude pour ceux qui n’aiment pas le foot, ça ne durera pas très longtemps). Car telle une hola le virus se propage rapidement dans tout le stade, ne laissant que quelques rescapés, qui auront fort à faire pour survivre ! Mais ça, ce sera dans la deuxième mi-temps. Et arrivé à la fin de la première mi-temps, on a qu’une envie : regarder rapidement la deuxième !

goal-of-the-dead-1

Goal of the Dead : Deuxième mi-temps

Réalisateur : Thierry Poiraud
Acteurs : Alban Lenoir, Charlie Bruneau, Tiphaine Daviot
Genre : Horreur, Comédie
Sortie française : 27 février 2014
Pays de production : France
Durée : 1h10 (Deuxième mi-temps)
Classification : -12 ans

Synopsis : Alors que les supporters enragés rodent dans le village dévasté de Capelongue, pour Sam, un tout autre cauchemar commence. Barricadé aucommissariat avec d’autres survivants, il doit affronter la jeune Cléo,son bourru de père, et Solène qui ne l’a pas oublié. Pendant ce temps, Idriss et Marco, planqués au stade, cherchent às’échapper, et règlent eux aussi quelques comptes avec leur passé.

Si la première mi-temps prenait son temps, l’entame de deuxième mi-temps nous entraine directement dans l’arène. L’apocalypse est là et les zombies partout. On suit notre groupe de survivant, auquel on s’est attaché, puisque chaque personnage est développé et avec des caractères bien différents.

Carton rouge (sang) !

goal-of-the-dead-premiere-mi-temps-affiche-5398272e282c5La première mi-temps nous faisait sourire, celle-ci nous fait franchement rire. En fait cette seconde période monte d’un cran sur tous les plans. A la fois dans le gore, dans l’humour, dans le rythme et dans l’intensité. On assiste à des scènes burlesque hilarantes, à la fois très imaginative et s’appuyant sur des acteurs parfaits de justesse. D’ailleurs on fait souvent le parallèle avec Shaun of the Dead, à ceci près que je trouve Goal of the Dead largement supérieur.

Le changement de réalisateur n’est pas un problème puisque les deux parties sont cohérentes aussi bien du point de vu du scénario que de la mise en scène. Mais si l’humour est bien présent, le côté horrifique n’est pas écarté et on assiste à des scènes dantesques : des ralentis bien gore, des explosions de tête, bref tout ce qu’il faut pour faire un bon film de zombie. Et les scènes sont sublimement mises en scène, les effets ne font pas « cheap ». Cette deuxième mi-temps gagne donc en intensité et se révèle bien plus jouissive que la première (même si je pense qu’il faut voir Goal of the Dead comme un seul film). On est emporté dans cette histoire jusqu’au coup de sifflet final !

En conclusion, Goal of the Dead  est une comédie horrifique géniale qui rend hommage au genre. Dans un paysage cinématographique français coincé entre comédie et drame, cela fait plaisir de voir un bon film d’horreur bien de chez nous. A ne surtout pas raté dans les bacs donc.

La France a enfin son Shaun of the Dead ! Alors si avec ça on est pas champion du monde…

Tu as aimé l'article ? Rejoins-nous sur Facebook et Twitter !

Un Commentaire »

  1. Flavie 18 juin 2014 at 10 h 29 min - Reply

    Excellent ce film ! Je le conseille vivement ! Il n’a rien à envier aux films américains !

Laissez un commentaire »